"Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs."

Nelson Mandela

 

En partenariat avec l’Institut français d’Algérie dans le cadre de DZIGN 2020, première biennale algéro-française du design "Réinventer la ville par le design"

En français il existe deux mots pour caractériser l’espace urbain : la ville et la cité. La ville correspond à une zone d’urbanisation. La cité, elle, revêt une définition bien plus large qu’une simple ville. Le terme cité induit à l’origine un lieu de pouvoir politique, une dimension patrimoniale en d’autres termes, le mot “cité” inclut le citoyen - dont la racine étymologique en découle. La cité va donc plus loin que la ville en matière d’inclusion, elle induit une notion sociale, sociétale et bien entendu citoyenne.

Cette place est construite comme un écosystème, s’y concentrent des femmes, des hommes, des enjeux, un environnement, des freins, des clivages, des opportunités, des besoins… Ces populations font de la cité un lieu de vie à part entière, puisque nous vivons dans des habitats de plus en plus réduits.

La logique territoriale a été abandonnée pour être remplacée par une logique de réseaux. Des territoires se développent, les implantations d’entreprises évoluent et par là même les échanges économiques, ce que nous mangeons, nos mécanismes d’achat, nos modes de communication… qui dépendent désormais de l’ancrage de nos usages dans un réseau complexe qui oublie totalement la logique de proximité géographique par exemple.

Des valeurs d’antan reviennent, il est de bon ton de partager le savoir, d’apprendre de ses pairs et de ses aînés, de consommer mieux et moins. On adapte la cité à des enjeux mondiaux d’avenir, la prise de conscience récente de l’intérêt vital de l’écologie devrait permettre une transformation rapide.

La ville de demain s’invente aujourd’hui et les enjeux auxquels nous devons répondre pour préserver nos modes de vie seront favorisés par une co-construction ouverte, incluant tous les acteurs et y compris les citoyens, ce qui permettra l’émergence de solutions innovantes, éthiques et durables.

Anne-Marie Sargueil
Curator des concours de photos EXPLORE OUTSIDE THE BOX 

 

LE PALMARES

 Découvrez le PODIUM et la GALERIE DES CANDIDATS

 
 
 

Édito :
La ville de demain s’invente aujourd’hui et les enjeux auxquels nous devons répondre pour préserver nos modes de vie seront favorisés par une co-construction ouverte, incluant tous les acteurs et y compris les citoyens, ce qui permettra l’émergence de solutions innovantes, éthiques et durables.

Anne-Marie Sargueil
Curator des concours EXPLORE

 
 
 
 LA CITÉ DE DEMAIN ? DÉCRYPTAGE DU JURY EN 10 MOTS CLÉS
      

1. L’image d’une ville préfiguratrice de notre contexte sanitaire actuel et des peurs, des angoisses qui enveloppent toute la société ?

 

2. Une ville comme désertée à l’image de nos rues actuellement. Marcos Carvalho-Canto, architecte, de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, a souligné le peu de personnes représentées, surpris par la radicalité des propositions.

 

3. Une ville augmentée. Des représentations de « la ville de demain, c’est la ville d’aujourd’hui, augmentée », dit le président du jury Djamel Klouche, architecte et urbaniste, qui acte ici le message politique délivré par les jeunes.

 

4. Voir la ville autrement, sans voitures, sans mouvements, avec moins de bruits, c’est déjà ce que les étudiants avaient photographié. Le confinement nous a permis de redécouvrir les rues, les places, les boulevards à proximité de chez nous. Pour Marc Aurel, c’est peut-être cela une ville plus verte… (le designer partage la vision de la ville comme paysage urbain Human First de l’architecte Christian de Portzamparc : voir la vidéo

5. Une ville source d'angoisse. Une inquiétude, une fragilité des jeunes qui se sentent comme orphelins et qui a touchés tous les jurés dont la commissaire de la Biennale du design d'Alger, Fériel Gasmi, architecte designer, émue par l'inquiétude des jeunes.  « Une inquiétude sans filtre, sur le vif.

 

6. Une ville « souffrante, fragile »… « les jeunes veulent  recoudre, soigner, réparer à toutes les échelles » ce qu’explicite parfaitement Djamel Klouche :

« C’est la ville des co-existences, de toutes les échelles, la petite et la grande échelle… Recherchons les fragments qui dessinent l’altérité ».         

Des jeunes qui nous renvoient à nos responsabilités avec arrêt sur image : La photo est un matériel projectif… ils appuient sur « le bouton pause », « arrêt sur image », note la psychologue Catherine de Varine-Bohan, … « ils ne se projettent pas, ils nous renvoient ». Des jeunes engagés, avec de vrais partis pris, qui veulent élargir le présent, la ville et le futur aujourd’hui, maintenant.  

7.  À ce sujet Chafik Gasmi, architecte designer, note que « ces étudiants, promis à créer du beau se sont libérés des codes esthétiques, et sont dans le post-instagram. Ce qui est important, c’est leur texte, leur parti-pris, sans filtre, sur le vif. On a changé le regard sur le futur, le futur c’est aujourd’hui, la projection est plus pessimiste. »

 

8. Ces photos s'inscrivent dans une réparation, des raccords, des réajustements. Ils veulent stopper l’excès de construction, reprendre des chantiers à l’abandon ».

 

9. « Je suis ce que le passé m’a apporté ; il y a une acceptation de ces villes écrasantes, où se pose la question d’un ailleurs », remarque Irène Beauvois, design manager du groupe Hager. On y retrouve aussi les codes de la science-fiction, remarque la journaliste Nathalie Degardin.  

 

10. Laurent Dalibon (Directeur Marketing de l’industriel Sulo) s’interroge : faut-il créer de nouvelles villes ?

Il est certain qu’il va falloir soigner, recoudre la ville et apaiser les jeunes. Et je sais que toutes les entreprises, les médias, les élus sont prêts dès demain à passer en mode design sprint solutions.

                                          
 
 Forum l Cités 
 
Nous vous donnons rendez-vous pour des tables rondes organisées en France, et en Algérie avec l’exposition des photos du concours EXPLORE, à Lyon, Saint-Etienne, Lille, Strasbourg, Nantes, Alger, Oran, Constantine, etc.
L’Institut Français du Design invitera les jurés, les élus, les acteurs économiques locaux et les journalistes.
Avec cette édition, nous avons compris que les jeunes veulent vivre autrement, attendant des réponses et des actes concrets pour vivre ensemble. Ils sont finalement plus sages que nous car ils acceptent le monde tel qu’il est : « je suis ce que le passé m’a apporté ».
C’est effectivement le contraire d’une génération qui consomme avec frénésie. Ils veulent stopper l’excès de construction, reprendre des chantiers à l’abandon.
Les nouveaux regards des jeunes sur la ville sont emprunts d’une certaine poésie, d’une émotion touchante dans son inquiétude.
La même génération (algérienne et française) livre le même message.
Ces photographies feront l’objet d’expositions itinérantes en France et en Algérie.
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

Les Enjeux du concours pour une ville citoyenne à l’écoute des besoins de ses habitants :

- Favoriser les écomobilités et les intermodalités (tramway, bus, métro, vélos, etc.)
- Recherche d’un équilibre entre l’espace dédié à la voiture et celui dédié au piéton
- Appropriation citoyenne de l’espace public à travers des expérimentations libres et spontanées ou portées par la
commune
- Création de services de proximité innovants
- Évolution du rôle et de la place du végétal dans la ville, à l’échelle du territoire et à celle du quartier
- L’audace et la créativité apportées dans l’art de construire autrement
- Prise de conscience citoyenne des enjeux de la gestion des déchets ménagers et de leur tri
- Accompagnement et facilitation du tri sélectif en milieu urbain
- La ville connectée, plus sûre, plus efficiente, au service de ses habitants

 

 
 

Témoignage de Jack Lang
Ancien ministre de la Culture,
Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA)

Président d'honneur du concours de photographie EXPLORE l Outside the Box // Photographiez la Cité de demain

 

"Partager les différentes inspirations et pratiques portées à la fois par des jeunes étudiants Algériens et Français promet d'être une expérience riche et fructueuse."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  • Carla Arigoni
    Créatrice et productrice d’événements culturels, Carla organise des expositions, des concerts, des conférences, afin de promouvoir la Culture, la Gastronomie, l’Artisanat et l’Art de vivre aussi bien en France qu’à l’international.
  • Hubert Beroche
    Étudiant EM Lyon Auteur de l’enquête : 120 acteurs dans le monde l IA urbaine
  • Chantal Aïra-Crouan
    Architecte DPLG, directrice de l'Agence d'Architecture de Paris Ile-de-France et associée au sein du groupe Kardham. Elle a travaillé 16 années aux côtés de l’architecte Christian de Portzamparc, premier architecte français à recevoir le Pritzker Prize.
  • Marc Aurel
    Designer urbain, il intervient en qualité de conseil en maitrise d’ouvrage, de créateur de mobiliers urbains, de maitre d’œuvre associé, disciplines dont il a su additionner les lignes de forces pour ne jamais dissocier l’objet de la ville et réciproquement.
  • Philippe Cahen
    Consultant, La lettre des signaux faibles.
    Après plusieurs années à développer concepts, produits et marques, Philippe Cahen imagine une nouvelle méthode de prospective originale, fondée sur les signaux faibles puis les scénarios dynamiques. Il intervient auprès d’entreprises et d’organisations sous forme de conférences, ateliers ou formations pour imaginer leurs futurs.
  • Marcos Carvalho-Canto
    Architecte l Cité de l'architecture et du patrimoine
  • Pascale Caussat
    Journaliste indépendante : Le Journal du dimanche, Stratégies, notamment sur les secteurs du luxe et du design.
  • Romain Colin
    Creative Director l Fubiz Studio
  • Nathalie Degardin
    Rédactrice en chef adjointe d'Intramuros et d’Extérieurs Design. Passionnée par la photo, l’art contemporain, le design et le paysage.
  • Pierre-Henri Dejean
    Pierre-Henri Dejean est architecte, ergonome et enseignant chercheur à l’UTC de Compiègne.
  • Josyane Franc
    Ambassadrice de la Cité du design et co-commissaire de nombreuses expositions à l’international, coordinatrice du projet européen « Human Cities_l’échelle urbaine en question ».
  • Chafik Gasmi
    Architecte DPLG et designer industriel. Il a travaillé avec de nombreuses marques de luxe dans la confection de leur image de marque et il a participé à de nombreux projets d'architecture d'envergure (il a collaboré avec KENZO, SEPHORA, BACCARAT, LANCÔME, FENDI CASA, notamment). En 2008 une exposition lui est consacrée au Musée d'Art Moderne d'Alger.
  • Feriel Gasmi Issakhem
    Architecte Designer, directrice artistique atelier FGI.Design et de Cinéma. Commissaire d'expositions et porteuse du projet en recherches et développement "SUBERFERKI" autour de la réhabilitation du liège d’Algérie dans le secteur de l'architecture, Design et engineering. Commissaire DZIGN 2020, de la 1ère édition de la Biennale Algéro-française du Design.
  • Marie Godfrain
    Marie Godfrain est journaliste indépendante spécialisée dans le design, la décoration et l’architecture. Elle écrit chaque semaine pour M, le magazine du Monde et collabore également à IDEAT et au Quotidien de l'Art. Passionnée par le design depuis son adolescence, elle transmet cette passion dans les magazines auxquels elle collabore mais aussi à l’ENSCI, où elle dispense des cours d’histoire du design.
  • Stéphane Hugon
    Sociologue, il appartient à la tradition de la sociologie de l'imaginaire. Ildirige Eranos, cabinet de prospective qui accompagne les entreprises dans des programmes d'innovation par l'usage sur les marchés asiatiques et européens. Il enseigne à l'ENSCI et à SciencePo Paris. Il a écrit différents ouvrages sur les imaginaires techniques et les appropriations
  • Djamel Klouche
    PRESIDENT DU JURY
    Architecte et urbaniste, enseigne à l’Institut d’Etudes Politiques à Paris et à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles. A co-fondé l’agence d’architecture et d’urbanisme l’AUC, lauréate de la consultation internationale sur le Grand Paris, et engagée dans de grands projets internationaux.
  • Alexandre Labasse
    Architecte, Président du conseil d'administration de l'École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Versailles, Membre du conseil d'administration de l'École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Versailles et de l’association BBCA, Commissaire scientifique de « Routes du futur du Grand Paris », « Réinventer Paris », concepteur et organisateur de FAIRE premier accélérateur de projets dédié aux architectes.
  • Hicham Lahlou
    Hicham Lahlou, Designer et architecte d’intérieur, il est un des portes-drapeaux du design africain, avec Africa Design Award & Days. Il fonde en novembre 2019 Africa Design Organization pour fédérer les organisations en Afrique au sein de la World Design Organization et d’autres organisations.
  • Bruno de Latour
    Journaliste, à l’origine de la domotique en France en 1984, Bruno a créé un véritable laboratoire de vie en Normandie : La Maison Numérique Connectée (plus de 200 objets en situation, du portail du jardin à la cuisine, en passant par la salle de bain)
  • Jacques Mandorla
    Publicitaire ; il a été responsable de budgets phares chez Publicis et Havas. Il a conseillé les Dictionnaires Robert pendant plus de 20 ans, ce qui lui a donné le goût de l’écriture. Il est l’auteur de nombreux livres dans les domaines les plus variés.
  • Stéphane Mathieu
    Architecte et designer, Président de Gaïa-Concept, entreprise française créatrice de lieux inattendus. Plus de 2000 produits créés, véhicules, mobiliers, sports, flacons, lunetteries… et 2 labels JANUS !
  • Carlos Moreno
    Professeur des Universités et directeur scientifique de la Chaire ETI (Entreprenariat Territoire Innovation) à l'IAE Sorbonne Business School.
  • Julien Moulin
    Rédacteur en chef technique : La Gazette des communes, Le Courrier des maire…, également directeur de deux studios de création graphique.
  • Isabelle Musnik
    Présidente/Directrice de la revue INfluencia
  • Jocelyn de Noblet
    Professeur et Docteur ès lettres. Fondateur & Directeur du Centre de Recherche sur la Culture Technique, chercheur & professeur en histoire et théorie de la Culture Matérielle & du Design, Il est membre fondateur & conseiller du Japan Institute of Design à Tokyo depuis 1995.
  • Pauline Polgar
    Directrice des rédactions : batiactu, maisonapart et construcom.
  • Sandra Roumi
    Sandra Roumi a rejoint en 2006 en tant que rédactrice-en-chef. En septembre 2018, elle est nommée Présidente du groupe Business Immo, groupe de presse BtoB indépendant. Elle est également la fondatrice de la revue trimestrielle in interiors basée sur les nouveaux usages et le pouvoir des lieux.
  • Fethi Sahraoui
    Photographe documentaire algérien, axe son travail sur le paysage social de son pays. Exposé à l'Institut du Monde Arabe et publié sur de nombreuses plateformes comme celle du New York Times.
  • Michel Sanlaville
    Design manager, il propose une approche globale autour du parcours client/usager ainsi qu’à la signature graphique/verbe.
  • Anne-Marie Sargueil
    Présidente de l'Institut Français du Design
  • Grégor Trumel
    Conseiller de Coopération et d’Action culturelle, Directeur de l’Institut Français d’Algérie | Ambassade de France en Algérie
  • Catherine de Varine
    Psychologue
 
 
 
 
Partenaires médias